..........Retour à l'accueil..........

 

 

DEFINITION DES CADRES POETIQUES

 

Avec l'autorisation de l'auteur, voici la définition des cadres poétiques. "Ces cadres ne prétendent en aucune manière proclamer une quelconque vérité mais peuvent s'avérer utiles à certains créateurs".

La reproduction des informations présentées ici, n'est pas autorisée, sous quelque forme que ce soit.

 

Poésie classique

Exemples : "L'Albatros de Baudelaire"
" Brise Marine de Mallarmé"

- Vers de 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-12 pieds
- Césure pour vers de 10 pieds (5+5 ou 4+6 ou 6+4)
- Césure pour vers de 12 pieds (6+6 ou 4+4+4)
- Attention au "e" muet et à son élision
- Pas de liaison, d'élision ou d'hiatus avec "h" aspiré : le heurt, la hache, une hune
- Utilisation intelligente des synérèses et diérèses
- Choix judicieux des rimes
- Alternance des rimes masculines et féminines
- Obligation de la strophe
- Respect de la consonne d'appui
- Interdiction des échos proches (césures/césure ou césure/rime)

 

Poésie néo-classique

Exemples : "J'entend, J'entend" d'Aragon
"Il fera longtemps clair ce soir" d'Anna de Noailles

Différences avec la Poésie classique :
- Hiatus accepté
- Utilisation des rimes singulier/pluriel (ex : "corbeille" rime avec "abeilles" ou "demain" rime avec "mains"
- Diérèse employée en synérèse (ex : Orient au lieu de Ori-ent)
- Pas de césure obligatoirement à l'hémistiche dans l'alexandrin
- Compte non tenu du "e" muet.

 

Poésie libérée

Exemples : "Le pont Mirabeau" de Guillaume Appollinaire
"Nuit d'hiver" de Francis Carco
"Couvre-feu" de Paul Eluard
"Je t'attendrais" de René-Guy Cadou
"Je ne crains pas ça tellement" de R. Queneau

- Création de mots nouveaux à la manière de Queneau
-
Vers réguliers sans rime à la manière de Cadou
- Mêmes assonances à la fin de tous les vers à la manière d'Eluard
- Vers irréguliers et à rimes parfois approximatives à la manière de Carco
- Non respect de l'alternance des rimes masculines et féminines et structure particulière de la strophe à la manière d'Appollinaire.

 

Poésie libre

Exemple : poèmes de Prévert, Char, Breton, Michaux...

- Aucune règle définie
- Ecrire "beau, grand et fort"
- Nécessité de l'originalité et de la musicalité
- Satisfaire l'oeil et l'oreille en comblant l'esprit.
- Ils restent identifiables en tant que vers par l'emploi de la majuscule en début de ligne, et par le fait d'aller à la ligne.

 

Si vous respectez ces critères, un concours de poésie parmi d'autres, celui de l'Ecrit du Choeur Des Poètes vous est ouvert jusqu'au 1er mars 2002 :

Demander le règlement en joignant une enveloppe timbrée libellée à votre adresse (merci de vous recommander de mon site) à :
L'écrit du Choeur des Poètes
6 avenue de la Rousselotière
85270 St Hilaire de Riez