retour vers l'accueil

Vers un autre poème

 

 

OCEANE

 

Je suis né d'une vague,

Eprise d'un rocher,

Amarrés par la bague,

Dans l'antre du clocher.

 

La mer qui m'a nourri,

Au sein de mon enfance,

De ses flots à pétri,

Mon corps en abondance.

 

Parfois mer en colère,

Dressant haut le séant,

Son front virait polaire,

Devant moi le néant.

 

Saisir ! mes eaux taries,

L'amour à fleur de celle,

Qui par une avarie,

Noie mon coeur qui ruisselle.

 

La tempête essuyée,

Je reprenais le large,

De ses bras déployés,

Refusant d'être en marge.

 

Un roc était mon pair,

Nous écumions les dunes,

Dénichant des repaires,

Pour mes soirs d'infortune.

 

Il se montrait capable,

D'allumer d'un revers,

Tel un marchand de sable,

Les étoiles de mer.

 

Mes souvenirs ne sont

Que des larmes en bouteille,

Extraites du tréfonds,

Tirées de leur sommeil.

 

Figer la marée noire !

Oui mais qui peut vouloir ?

D'un gars laid dérivé de l'amer,

D'un galet des rives et de la mer...

 

 

Ecrivez-moi

 

retour vers l'accueil